Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 20:33

Diaporama cliquez sur fleche_019.gif 

Superbe ballade dans le Cotentin où nous sommes partis sous la pluie "pour ne pas changer", mais le Dieu des motards sera avec nous, en nous offrant le soleil les jours suivants.
Le 1er jour, arrivée au gîte où Mme Lecomte nous attendait, après nous être installés dans cette ferme transformée en gîte et chambre d'hôtes, nous sommes partis pour Saint Vaast la Hougue, superbe port de plaisance et de pêche baigné par la lumière du soleil (enfin).

De chaque côté, les tours fortifiées protègent le port, souvenir du passé, puis direction Barfleur où nous avons fait une petite halte en admirant tous ces bateaux qui sont autant de taches de lumière ballotant au gré des flots.
Retour au gîte où nous avons pris un repos bien mérité.

Le lendemain, nous sommes allés voir les dunes d'Hatainville, paysage lunaire et féerique où la lumière filtrant des nuages, changeait la couleur des rochers et des arbustres côtiers à tout instant, on ne peut qu'admirer ce chef d'oeuvre de la nature.
Puis après s'être remis de ce spectacle, nous nous sommes rendus à la Kalakiki (ça ne s'invente pas), pour manger une moule frites à Carteret, ça requinque.


 


Ensuite, direction le château de Pirou, château médiéval du 12e siècle unique en son genre, puisqu'en plaine, il faut bien s'imaginer qu'à cette époque il était entouré de marécages, le rendant imprenable. Magnifique architecture de défense médiévale, ceinte de douves et d'arbres lui donnant un petit air féerique et oppressant à la fois (pour les fantômes d'époque, voir les photos sur le diaporama).


Sur le chemin du retour, nous nous sommes arrêtés à l'abbatiale de Lessay, sobre et monumentale.



Samedi, sous un soleil de plus en plus chaud (chouette, ça s'arrose), nous nous rendons à Bricquebec où un autre château nous attendait (motards mais cultivés), celui-ci ne pouvait être visité qu'en Juillet et Août, tant pis, Michèle en a pris de superbes photos, et après déjeuner où la secrétaire a pris son entrecôte frites sur le pantalon (c'est ça l'aventure), nous sommes partis pour le point d'orgue de notre séjour, la route des Caps "Ma-gni-fi-que". Des petites routes côtières sinueuses à souhait bordant des falaises de 180 mètres de haut, des paysages à couper le souffle, rochers et falaises granitiques alternent avec des prés où paissent des moutons et des vaches à l'abris de murs de pierres (on se croirait en Irlande).


Arrivés au Nez de Jobourg, une des extrémités du Cotentin, nous avons pris le temps de regarder et d'admirer ce paysage brut où terre et mer se confondent à l'infini, on devine au loin l'île de Jersey dans la brume, on se croirait dans un tableau de Turner (je vous l'avais dit qu'on était cultivé). Retour au gîte où 2 jeunes, Manu et Thomas de Lille et Paris, sont restés ébahis devant nos Harley et surtout devant le trike de Richard où ils se sont fait prendre en photo.

Le dimanche, retour avec regret vu les embouteillages à Caen, où nous nous sommes empressés de sortir de l'autoroute, petit casse croûte à Pont Audemer, puis retour pas la vallée de la Risle et le Bec Hellouin (superbe abbaye) pour finir notre périple en beauté.


En résumé, un superbe week-end où l'on a passé un moment de convivialité comme on les aime. Encore merci à Cécile, Micheline, Richard, et Michèle la photographe, pour ce bon moment, à réitérer le plus rapidement possible.

Denis, le Préz.

 

 

Repost 0
Published by Road Spirits Normandie HDC - dans 2008 Harley davidson
commenter cet article
21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 20:38
Diaporama cliquez sur fleche_019.gif Cuisinella le 19 avril 2008  


Les Road Spirits Normandie avaient rendez-vous ce samedi 19 avril à Evreux pour la journée anniversaire de ce cuisiniste renommé de la Région Ebroïcienne.

Notre ami Denis Hurel nous avait invités à créer l'animation en effectuant des baptêmes motos avec la clientèle.


Nous avons été accueillis chaleureusement par toute l'équipe qui est vraiment très sympatique. Le temps, pour une fois, était de la partie et nous avons pu faire quelques runs autour d'Evreux, Caer, Normanville.

Le midi, le patron, passionné de courses en 4x4, et le directeur de Cuisinella nous ont invités à déjeuner avec toute l'équipe, encore un moment de convivialité comme on les aime.

La clientèle a passé d'un rêve à l'autre, rêve de cuisine étudiée à la carte par des commerciaux compétents et installée de main de maître par notre Denis, motard mais ébéniste quand même. L'autre rêve, c'est de monter sur le mythe américain  : la Harley ; tout le monde avait l'air d'être heureux, ils pouvaient même faire un tour de trike avec notre ami Richard.


Encore merci à toute l'équipe pour l'accueil, et à la direction qui nous a remis notre drapeau de club. La journée s'est terminée chez Denis et Catherine, bravo à vous deux pour cette manifestation (finalement, manger Wet-Wet, c'est bon ; Catherine me comprendra).

Denis le Préz (eh oui, on est 2 Denis dans le club).


Repost 0
Published by Road Spirits Normandie HDC - dans 2008 Harley davidson
commenter cet article
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 21:43

Faute de beau temps, la "Route du Cidre" nous attendra. Nous nous sommes retrouvés aux incontournables puces motos d'Elbeuf, histoire de rester dans l'ambiance. Il faut imaginer des milliers de motards venus des 4 coins de la France pour trouver la pièce manquante de leur "destrier". Les occasions motos (à ne pas manquer), enfin, il faut vérifier quand même.

Depuis des années, les "puces" ont de plus en plus de succès, il faut dire que cette manifestation est organisée de main de maître par le moto club des Vikings, chapeau les gars !

Une bonne journée malgré le temps incertain de notre belle Normandie, l'après-midi se terminant pas des giboulées (pluie, grêle). Enfin on a l'habitude (faut dire ça).

Un heureux dans l'histoire, notre Patrick qui a trouvé le casque de ses rêves après moultes essais (heu-reux ! qu'il était le Patrick).

Retour sous la flotte pour le groupe, mais le sourire jusqu'aux deux oreilles, c'est ça l'important, passer une bonne journée ensemble et revenir avec la banane.

Repost 0
Published by Road Spirits Normandie HDC - dans 2008 Harley davidson
commenter cet article
1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 18:49

Je me présente : je m’appelle Electra et j’ai envie de vous raconter mon histoire. Je suis née aux Etats-Unis il y a 10 ans. J’étais certainement très belle car un couple de Français a voulu m’adopter dès qu’ils ont vu des photos de moi. Leur vœu fut exaucé car je me suis vite retrouvée dans un bateau à destination de la France. Après quelques jours de navigation (quelle horreur, j’ai le mal de mer), me voici arrivée enfin dans la concession où mes futurs propriétaires devaient venir me chercher.
 
Après avoir été lavée, astiquée, dorlotée, je fus mise en exposition pendant plusieurs jours afin que l’on puisse m’admirer (m’admirer je suis d’accord, mais ce n’est forcément réciproque). 

Enfin le grand jour arriva. Je fis enfin la connaissance de mes futurs propriétaires. Commença alors les prises de photos avec Monsieur, le sourire jusqu’aux deux oreilles, posant fier comme Artaban à mes côtés pendant que Madame essayait le confort de ma selle. Bref, à voir ces deux là comme des gamins devant leur nouveau jouet, je compris vite qu’une grande histoire aller commencer entre nous.
L’heure arriva de quitter la concession pour rejoindre mon domicile. Fébrile, Monsieur m’enfourcha (en tout bien, tout honneur), mit le contact et me conduisit jusqu’à ma nouvelle demeure.
Je me souviens de ce cette fin d’avril où le soleil souriait aux pommiers en fleurs. Le ciel bleu reflétait les lueurs d’un printemps radieux.
 
Le soir de mon arrivée, Monsieur et Madame jugèrent bon de me présenter à l’ensemble de leur tribu (entendez par là leurs amis bikers). J’entendais plusieurs s’exclamer « eh, il faut l’arroser !». Je ne savais pas trop ce qu’ils me voulaient jusqu’au moment ou ils sortirent des verres, des bouteilles et des glaçons. Je commençais à m’inquiéter et voulais leur faire comprendre que lorsque j’avais soif, il valait mieux me donner de l’essence.  

 Les jours, les semaines, les mois passèrent dans un bonheur total. Je découvrais peu à peu les paysages Normands, les ambiances des concentrations. J’étais toujours prête à sortir et à filer vers de nouvelles aventures.

A chaque retour de ballade, Monsieur me rangeait scrupuleusement dans son garage jusqu’au jour où Babar (le chat de la maison) se faufila à l’intérieur, à l’insu de son maître (vous pensez bien !). Babar commença à roder autour de moi, prit son élan et se retrouva confortablement installé sur ma selle. J’avais une méconnaissance totale du monde animal et ne savais pas qu’un Babar pouvait avoir des griffes et s’en servir à la perfection au contact du cuir…Je vous laisse deviner le résultat.
Quand Monsieur découvrit l’ampleur des dégâts, j’ai cru qu’il allait péter une durite. J’ai pensé, à ce moment précis, que Babar allait terminer sa carrière en ragoût. Heureusement pour lui, personne dans la maison n’aimait le ragoût.
 
Après cet épisode malheureux et le remplacement de ma selle, les sorties continuèrent au fil des saisons. J’avais 7 ans lorsqu’un évènement allait bouleverser ma vie. Nous étions début mars et lors d’une sortie, je fis la connaissance de Springer.  Un regard, une parole, un sourire ont suffi à nous faire vibrer…( ou plutôt faire vibrer nos moteurs direz-vous !). Mais non, au contraire pas les moteurs, je vais vous expliquer : Springer et moi avons eu un coup de foudre l’un pour l’autre et voulions rester ensemble, mais comment faire ? C’est simple, l’idée nous est venue de la panne, et ça a marché (le coup de la panne, vous connaissez n’est-ce pas!!!). C’est ainsi que l’on fut emmené tous les deux dans un garage. Ouf, nous avions un peu de temps devant nous.
 
Les jours passèrent et l’on se décida enfin à raconter notre histoire d’amour à nos familles respectives. Une grande émotion s’empare alors d’eux (eh oui, cela leur rappelle quelques souvenirs). Nos familles respectives s’affairent pour les préparatifs du mariage (ou du pacs, comme vous voulez).
 
Après 3 ans de vie commune avec Springer, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes et je laisse à ma petite fille Harley la joie d’annoncer la naissance de son frère Davidson.
 
 
FIN
 
PS. Je vous donne des nouvelles de Babar qui va bien et continue à se pavoiser non plus sur ma selle, mais sur le canapé.  

Denis et Michèle  
Repost 0
Published by Road Spirits Normandie HDC - dans Histoires amusantes
commenter cet article
26 janvier 2008 6 26 /01 /janvier /2008 23:26

A la base quelques copains qui se sont rencontrés par hasard : hasard d'une concession, d'une concentration de motos, d'un festival country....Rêve de gamin pour certains, rêve d'adulte pour d'autres, le mythe Harley Davidon a frappé tel un virus. Virus de l'amitié, de la liberté qui combat vigoureusement le stress de la vie. Pour ce virus, le seul traitement efficace est l'esprit de groupe à la conquête d'un idéal : celui de partager des moments d'émotion et de joie tout en sillonnant les paysages somptueux qui s'offrent en toute saison à ceux qui savent aller à leur encontre. Quel bonheur de partager la même passion pour la Harley acquise après des semaines, des mois, voire des années d'attente. Un rêve devenu réalité qui plonge chacun de nous dans l'aventure humaine, car l'esprit Harley c'est aussi savoir s'ouvrir aux autres...
Michèle
 
  

Repost 0
Published by Harley Davidson Road Spirits Normandie - dans Le Club
commenter cet article

Présentation

  • : Free Spirit Biker : le blog de Denis et Michèle
  • Free Spirit Biker : le blog de Denis et Michèle
  • Contact

Site internet Peinture

Denis vient d'ouvrir un site internet consacré à ses pastels et dessins.

Je vous invite à découvrir son site en cliquant sur le lien ci-dessous

Fleche

Michèle

Recherche

Bull Dog Patch 

 

Patch les Minotaures 

 

 

Photos

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/724725071/aigle_003.gif
Si l'une de nos photos vous intéresse, faites nous le savoir, nous vous l'adresserons avec le sourire en plus.

Visites